Jusqu’alors en état de vigilance, le territoire Dunkerquois vient d’être placé – comme c’était déjà le cas pour la majeure partie du département – en alerte sécheresse par un arrêté préfectoral du 19 juillet. Conséquence notamment d’une pluviométrie insuffisante cet hiver et ce printemps, cet état d’alerte rappelle à tous l’importance de préserver une ressource précieuse et partagée.

Outre une sensibilisation des publics aux économies d’eau globales, cet arrêté instaure aussi un certain nombre de règles d’usage de l’eau, vouées à limiter les consommations, et donc réduire la pression sur la ressource. Ces mesures concernent aussi bien les entreprises (ex : réduction de la consommation d’eau de 10%), les exploitants agricoles (ex : restriction de l’irrigation), les collectivités (ex : fermeture des fontaines publiques en circuit ouvert, interdiction d’arrosage de 9h à 19h, …) que les particuliers (ex : interdiction d’arroser les jardins de 9h à 19h, interdiction de laver les véhicules hors stations professionnelles, interdiction de remplir les piscines de plus de 20 m3, …).

Il est donc fait appel à la citoyenneté et à la responsabilité de tous pour mettre en pratique les mesures de préservation de la ressource. Il convient néanmoins de rappeler que toute infraction à ces règles, constatée par la police de l’eau, est sanctionnable en vertu de l’article R. 216-9 du code de l’environnement. Une amende de 1 500 euros par effractions peut ainsi être dressée, et de 3 000 euros en cas de récidive.

Les services du Syndicat de l’Eau du Dunkerquois se tiennent à votre disposition pour toute interrogation relative à cet arrêté et à l’état d’alerte sécheresse instauré.

>>>>>> Retrouvez ci dessous les gestes simples pour préserver la ressource.